Groupe électrogène : Définir son utilité pour faire le meilleur choix

Un groupe électrogène est un appareil destiné à offrir une alimentation électrique, dans un lieu où il n’y en a pas : dans un cadre professionnel, cela peut être sur un chantier non alimenté ; dans un cadre domestique, cela peut être en vacances (en camping-car ou en tente) ou pour bénéficier d’une alternative en cas de coupures du réseau. Dans les différents critères de sélection d’un groupe électronique, l’usage oriente définitivement le choix du modèle à prendre, tout comme la puissance.

Les principaux composants d’un groupe électrogène

Un groupe électrogène est composé de :

  • Une génératrice ou puissance électrique exprimée en kW (kilo watts) ou en kVA (kilo voltampères). L’alimentation électrique est, soit monophasée, soit triphasée. Les modèles récents comptent tous des sécurités et systèmes de régulation pour assurer une production de courant stable.
  • Le moteur thermique peut fonctionner avec différentes énergies, mais la plupart sont à carburant – essence ou diesel. Concrètement, comme il entraîne la génératrice, la puissance du premier influence directement la puissance du second.
Source : technipompe.fr

Source : technipompe.fr

À noter que le poids d’un groupe électrogène peut varier de quelques kilos à plusieurs tonnes : de fait, il peut être portatif ou fixe, en fonction des besoins (et donc de la puissance réclamée).

Un dispositif pour un chantier ou un usage privé ?

Un groupe électrogène de chantier

Le choix d’un groupe électrogène destiné à satisfaire les besoins d’un chantier doit satisfaire deux exigences clés : la durée et la fréquence d’utilisation.

Par exemple, le modèle « Industrielle » est conçu pour un usage de plus de 2 000 heures par an : il convient à un usage intensif de plus de 6 h par jour, 7 jours sur 7. À l’inverse, le groupe électrogène « Intens Perform », qui oscille entre 150 et 300 heures par an, ce qui correspond à moins de 3 h par jour sur 1 à 2 jours par semaine. Mais un même produit peut satisfaire des exigences variées. À l’image du « Perform XL technique », qui peut convenir à un usage de 6 h pendant 1 à 2 jours par semaine, ainsi qu’à un usage de 3 à 6 h pendant 3 à 4 jours par semaine ou encore un usage de moins de 3 h, 7 jours sur 7.

Un dispositif de secours

Dans le cadre d’un usage privé, les deux critères à considérer sont le mode de démarrage (automatique ou manuel) et la fréquence d’utilisation du groupe électrogène.

Par exemple, le modèle manuel « Perform » est adapté à un usage occasionnel (quelques fois par an) sur une courte période (inférieur à 2 h), quand la version « Technic Perform », disponible en manuel ou automatique, est préconisée sur les coupures qui restent courtes, mais interviennent plusieurs fois par an. Il existe également des modèles pour une couverture plus longue, allant de 2 h à 12 h (« Diesel Silence » ou « Diesel Silence Résidentielle »), voire sur des périodes de coupure allant de 12 h à 3 jours (modèle « Industrielle »).

Enfin, au-delà des besoins, il s’agit d’identifier la puissance minimale requise (PMR) : pour cela, il existe des grilles pour connaître les usages des appareils au démarrage et en fonctionnement. Certains ont un impact faible quand d’autres en engendrent un plus fort. Par exemple, quand le four électrique réclame 2 500 Watts, la PMR doit osciller entre 2 500 et 3000 Watts ; par contre, quand la pompe à chaleur demande 500 Watts, la PMR est de 1 500 à 1 750 watts. Pour connaître cette PMR, il suffit de se reporter à la documentation technique de l’appareil ou de demander à un expert, comme un technicien Technipompe.